Les chiffres le montrent : le crowdfunding évolue (immobilier, cagnottes, royalties)

 

Selon le dernier baromètre de Financement Participatif France, la croissance du crowdfunding se confirme, avec +20 % de fonds collectés en 2018. Le crowdinvesting (investissement participatif) continue en revanche de reculer (-19 %) comme amorcé en 2017. Cette baisse se fait sentir essentiellement dans l’investissement en capital ou crowdequity, qui souffre de la suppression des incitations fiscales liées à l’ISF et d’un report de l’investissement des particuliers vers le prêt, qui est à + 40 % en 2018.

crowdinvesting crowdfunding crowdequity crowdlending

Un autre fait marquant de ce baromètre : les montants collectés par les start-up, tous modes de financement participatif confondus, ont diminué de 40 millions en 2017 à 30 millions en 2018. Non seulement l’investissement en capital diminue, mais une partie concerne des projets immobiliers. À titre d’exemple, Wiseed a financé 105 projets en 2018 dont 74 d’immobilier.

À l’inverse de cette tendance, les levées de fonds en royalties font + 140 % entre 2017 et 2018. Cela peut sembler peu significatif compte tenu des montants collectés (1,2 million en 2018), mais l’analyse du nombre de projets financés met en évidence la pertinence du royalty crowdfunding pour le financement de l’amorçage en France.

À noter que le financement en royalties et le financement en capital sont complémentaires : les royalties interviennent souvent en amont de la commercialisation, pour des levées de fonds de 50 K€ en moyenne, qui permettent de faire effet levier et de valider les KPI nécessaires pour une levée de fonds en capital. C’est le cas de l’entreprise Naoden, par exemple, qui a levé 90 000 € en royalties avec WE DO GOOD à la création et 2 ans plus tard 750 K€ en capital, dont 250 K€ sur WISEED.
Crowdinvesting : nombre de start-up financées par plateforme en 2018

En 2018, 174 projets ont été financés en crowdinvesting sur 24 plateformes (dont 23 de capital et 1 de royalties), de plus en plus de projets financés en crowdequity concernent non pas des start-up mais des projets immobiliers. Après étude auprès de ces 24 plateformes, il apparaît que 139 projets concernent le financement d’entreprises en amorçage.

Avec 26 start-up financées en 2018 sur 139 (soit 18,7 %), WE DE GOOD, leader français des royalties, devient la première plateforme de crowdinvesting en France en nombre d’entreprises financées. WE DO GOOD est suivie de près par Wiseed, avec 21 entreprises financées, soit 15,1 %.

Détail du nombre de start-up financées en 2018 par les plateformes ayant contribué au dernier baromètre de Financement Participatif France :

crowdinvesting investissement France 2018

Sources :

Baromètre du crowdfunding de 2018 et de 2017.

Enquête menée sur chaque plateforme concernée. Celles qui n’affichent pas publiquement le nombre de projets financés ont été contactées, la majorité a répondu. 2 plateformes ne nous ont pas répondu et leurs données n’étaient pas publiquement affichées, à savoir Gwenneg et Pre-IPE. Certaines données peuvent donc être approximatives, avec une marge d’erreur possible de 5 entreprises au total.

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*