Artistes, comment sortir du lot grâce au crowdfunding ?
Cliquez sur le visuel pour vous rendre sur le site de l'éditeur;

Artistes, comment sortir du lot grâce au crowdfunding ?

[vc_column_text title="Fonder une communauté par le partage n’est qu’une étape." pb_margin_bottom="no" pb_border_bottom="no" width="1/1" el_position="first last"]

L’ampleur des pratiques de partage et de création directe des œuvres en ligne montre que le public a déjà évolué vers une nouvelle forme de relation aux contenus et à la culture. Pour ce public multi connecté, si la possession devient moins importante, la personnalisation, le sur-mesure, l’appropriation jouent, eux, un rôle de plus en plus grand dans des expériences médias qui remplacent la simple consommation de contenus. L’information et les médias sont (sur)abondants, le contenu brut de l’information est devenu gratuite et peut difficilement être monétisé.

Comment les impliquer ? Comment dompter cette économie du partager destructrice de valeur économique

 

[/vc_column_text] [vc_column_text title="Amanda palmer sur Tedx" pb_margin_bottom="yes" pb_border_bottom="yes" width="1/1" el_position="first last"]

[/vc_column_text] [vc_column_text pb_margin_bottom="yes" pb_border_bottom="yes" width="1/1" el_position="first last"]

Les histoires sont universelles, compréhensibles par tous et facilement transmissibles. Les récits donnent la possibilité de mieux déterminer qui nous sommes et notre signification dans ce monde. Elles sont nées avec la naissance de l’humanité. De même notre esprit fonctionne de manière narrative : nous classons les personnes, les objets, les faits… selon les histoires et les souvenirs que nous nous sommes forgés. 

Les histoires définissent une communauté qui se retrouve autour de valeurs et d’une identité commune. Les contes et légendes racontées autrefois étaient un moyen puissant de transcender les différences des peuples et même de les unir pour des causes. La religion, par exemple, a utilisé la narration pour transmettre ses idées et des faits aux peuples. 

Ces histoires déterminent et définissent hier et aujourd’hui notre comportement et nos habitudes.

[/vc_column_text] [vc_column_text title="Maitriser les réseaux sociaux" pb_margin_bottom="yes" pb_border_bottom="no" width="1/1" el_position="first last"]

En somme, vous trouverez dans ce guide une marche à suivre pour mettre en place une stratégie social média adaptée ainsi que des bonnes pratiques. L’objectif est de monter que certes la révolution numérique a bousculé les modèles classiques de financement, mais qu’il est plus que jamais possible de créer librement et réussir à s’émanciper et vivre de son art grâce au public.

vivre-de-son-art-crowdfunding 

 

 

[/vc_column_text] [vc_column_text title="Les origines du crowdfunding" pb_margin_bottom="yes" pb_border_bottom="yes" width="1/1" el_position="first last"]

Permettre aux amateurs de participer aux projets artistiques, d’être acteur de ces projets, d’avoir un lien privilégié avec les artistes n’est pas nouveau, tout autant que la possibilité de souscrire, de financer en amont. Ariane Mnouchkine le faisait sous forme de souscription bien avant l’invention d’Internet. Les sites communautaires participatifs ne font que le remettre au goût du jour, ne font que remettre en lumière un système sain et efficace, (lorsqu’il est utilisé à bon escient) de financement de projets.  La possibilité qu’offre les sites communautaires de toucher des milliers d’amateurs d’art et ainsi pouvoir démultiplier leur participation rend plus que jamais ce modèle pertinent en temps de crise.  En outre, le web 2.0 trouve enfin tout son sens, avec cette nouvelle possibilité. Les internautes peuvent enfin véritablement être acteur et non plus spectateurs.

Encore une fois une initiative que j’apprécie parce qu’elle rapproche les artistes et les passionnés d’art trop souvent éloignés l’un de l’autre par la médiation du galeriste et qui ajoute un peu de chaleur dans un monde de l’art qui en manque parfois tant.

Comme vous pouvez le voir, des initiatives intelligentes et perspicaces existent, favorisant le rapprochement des artistes et des passionnés d’art, tout n’est pas perdu pour la médiation artistique et je pense même qu’internet ne peut que favoriser ce type d’initiatives et aller dans le bon sens.

[/vc_column_text] [vc_column_text pb_margin_bottom="yes" pb_border_bottom="yes" width="1/1" el_position="first last"]

[/vc_column_text]

Laisser un commentaire