Les plus beaux et emblématiques succès du crowdfunding

Le financement par la foule ne date pas d'hier

Le crowdfunding a donné naissance à des projets... fous dans tous les sens du terme ! Des monuments historiques tout comme des projets insolites ou des innovations technologiques. Retour sur les plus marquants :

 

  • la Statue de la liberté aux Etats-Unis : suite à une collecte de fond lancée en 1875 qui a mobilisé des milliers de particuliers, entreprises et administrations

 

  • la Sagrada Familia de Gaudi à Barcelone (1882-2026 ?) : dont les travaux ont été financés à partir de dons auprès du peuple et de visiteurs. Quand les barcelonais de l’association des dévots de Saint-Joseph souhaitent leur établissement religieux, ils rachètent les terrains grâce à l'aumône et se rassemblent pour financer les débuts des travaux. Plus de 130 après, la construction n'est pas terminée et reste toujours financée par les visiteurs.

 

Tout s'est développé avec internet et l'arrivée de Kickstarter

  • le jeu vidéo Star Citizen (missions interstellaires) : qui a rejoint le Guinness des Records pour avoir dépassé les 100 millions de dollars de dons (sur Kickstarter puis le site Robert Space Industries[1]).

 

  • la montre connectée Pebble qui a récolté plus d'un million de dollars en à peine 30 minutes (Kickstarter) en 2015 ! Résultat final ? 10 millions de dollars collectés (soit 10 000% de son objectif initial).

 

Mais aussi des projets "fun", mais aussi une critique de la communication et du « branding » nous y reviendrons[2], comme la salade de pomme de terre de Zack Brown 55 000$ sur Kickstarter[3]),  la glacière coolest (13 millions $ sur Kickstarter) ou la jeune start-up française Prynt toujours sur Kicstarter. Pour ne pas citer uniquement des projets portés pas la plateforme américaine, nous pouvons évoquer les deux campagnes Noob sur Ulule.

Rappelons pour conclure cette première partie que le crowdfunding -ou financement participatif- est vieux comme la fraternité : des amis ou toute personne concernée soutiennent un porteur de projet par un petit don financier, mais les technologies numériques ont permis d’industrialiser ces modèles de contribution et la défiance envers les produits financeers a fait le reste.

Même si le crowdfunding est un nouveau système puissant favorisant la créativité, il faut tout de même rappeler, que les internautes sont très rarement philanthropes par philanthropie, il y a obligation de susciter leur intérêt ou leurs désirs.

Tout simplement, il n’y a pas de bons artisans sans bons outils, comme il n’y a pas de solution miraculeuse ou de formule magique. Le choix de la plateforme et l’établissement d’une stratégie digitale sont déterminants pour la réussite de cette campagne.

 

[1] La campagne Kickstarter s'est achevée le 19 novembre 2012 avec 2 134 374 $ de recettes et 34 397 partisans, donateurs. La campagne de collecte de fonsds se poursuit sur https://robertsspaceindustries.com/

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*