Le prêt en croissance, mais mention à revoir pour la réglementation.

L'avis de l’ACPR et de l’AMF, les gendarmes de la finance ne sont pas tendre

Le credit entre particulier  ou en anglais prêt p2p (peer to peer lending) permet de financer à moindres coûts leurs investissements, sans passer par les organismes financiers ou les institutions bancaires.

L’ACPR et l’AMF ont réalisé conjointement leur rapport d’activité 2016, de nombreuses recommandations et critiques ont été formulés.

  (voici quelques extraits)
  • Certains projets s’éloignent de la définition légal et à ce titre, il est stipulé :

    Certains projets proposés sur les plateformes s’éloignent de la définition légale, paraissant consister en un simple apport de trésorerie au profit de l’entreprise financées sans que celà soit relié à un projet bien identifié et décrit

    Le rapport relève par ailleurs :

    La présentation des critères de sélection des projets retenus doit également être améliorée et les processus de sélection annoncés être mis en en oeuvre de façon effective par les plateformes.

  • La qualité et la clarté de l’information délivrée via les sites des plateformes concernant leur identification et leur rôle dans le transfert des sommes prêtées et remboursées doivent être améliorées.

Vous pouvez télécharger le rapport ici. 

 Petit rappel des différentes catégories.

 

    • Le prêt aux entreprises permet aux particuliers de financer une entreprise contre des intérêts qui se situent entre 5 et 10% en moyenne.

 

    • Le prêt aux particuliers est comme le prêt aux entreprises, mais s’adresse cette fois ci à des particuliers.

 

    • Le micro-crédit solidaire permet aux particuliers d’agir pour le bien d’une communauté en prêtant son argent, ce sont souvent des prêts à taux zéro.

 

L'exemple d'une campagne de crowdfunding réussie  dans l'immobilier.

 

Immocratie, plateforme de crowdfunding immobilier, annonce une première sortie positive à 19% pour les investisseurs de la plateforme

Immocratie rejoint le cercle fermé des plateformes de crowdfunding immobilier ayant débouclé une opération

Paris, le 8 décembre 2015 : A l’issue de la livraison dans les temps d’une opération de promotion rénovation « rue des Bartavelles » à Orange, initiée par le promoteur FR IMMO CONSULT, les 20 investisseurs qui ont financé le projet ont bénéficié d’un rendement annuel de 19% net de frais.

Le cercle des plateformes de crowdfunding immobilier ayant débouclé une opération est restreint et Immocratie vient cette semaine de le rejoindre. En remboursant les investisseurs du projet « rue des Bartavelles à Orange, avec un TRI de 19% annuel, Immocratie démontre que le crowdfunding immobilier, lorsqu’il est fait avec professionnalisme et rigueur, est un placement qui mérite que l’on s’y intéresse.

Les investisseurs sont ravis car la double promesse d’immocratie a été tenue : les fonds n’ont été immobilisés que 2 mois, comme annoncé, et le retour sur investissement s’est révélé plus important qu’attendu. « Nous pondérons toujours les prévisions des promoteurs en partant sur un scénario prudent. Pour cette opération, l’enveloppe pour d’éventuels travaux imprévus n’a pas été utilisée et la marge a donc été plus importante que prévue », explique Mowgli Frere, président d’immocratie.

Travaux que les investisseurs ont pu suivre tout au long de l’opération par l’intermédiaire de mails réguliers les informant de l’avancée du chantier, visuels à l’appui. « Un projet immobilier est un projet entrepreneurial, qui a séduit et convaincu les investisseurs. Ils veulent le voir grandir, suivre ses succès comme ses difficultés. Les investisseur deviennent promoteurs par procuration », ajoute Mowgli Frere.

Une opération immobilière débouclée en 2 mois est assez rare sur les plateformes de crowdfunding. L’horizon d’investissement est généralement de 18 à 24 mois sur des opérations de promotion construction. Nombre d’opérations financées en 2015 seront débouclées courant 2016. Ces sorties permettront de jauger de la fiabilité du crowdfunding immobilier, de renforcer son attractivité ou au contraire d’entretenir une certaine défiance à son égard. Jusqu’à présent, les quelques sorties réalisées par les plateformes ont toutes été positives et à la hauteur des objectifs de rentabilité attendue.

Le risque de ce type de placements n’en est pas moins réel pour autant. Néanmoins, dans un contexte de baisse des rendements des placements traditionnels, le crowdfunding immobilier constitue un produit de diversification de portefeuille de choix, en parallèle de placements plus sécurisés. « Nous sommes très attentifs chez immocratie à la structure du patrimoine de nos clients », précise Mowgli Frere, « Le crowdfunding immobilier ne s’adresse pas à tous les profils et se révèle inadapté à certaines stratégies d’investissement, notamment celles qui visent le long terme».

 

Immocratie : crowdfunding immobilier

Rendez-vous sur Immocratie

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*