Catégories
Actualité conseils d'expert

Investissements écologiques : quels sont les meilleurs placements ?

La transition écologique est au cœur des préoccupations majeures et plusieurs solutions d’investissement pour y contribuer se développent. De nombreuses sociétés de gestion, des banques et des plateformes de financement participatif se mobilisent pour proposer des placements ayant un effet positif pour l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique. Ainsi, ces personnes sont de plus en plus en recherche de placements qui ont du sens. Quels sont alors les meilleurs placements ? Découvrez notre sélection dans cet article.

Investir dans des entreprises à impact

D’abord, si vous souhaitez réaliser un investissement écologique, vous pouvez décider d’investir directement dans des sociétés qui ont un impact positif. De plus, le secteur des énergies renouvelables est particulièrement dynamique.

La valeur des actions de l’entreprise Neoen par exemple, a augmenté de 63,1% en 2019. D’autres secteurs comme Orsted ont également vu leur valeur augmenter de plus de 60%. Il y a ainsi, un réel potentiel dans ce secteur dans le cas où vous souhaitez faire fructifier votre épargne.

Les fonds environnements ou fonds « verts »

Vous pouvez investir une partie de votre épargne dans des fonds composés d’actions ou d’obligations dites « vertes ». Par ailleurs, celles-ci sont émises par des entreprises, dont l’activité à un effet positif sur l’environnement. Le premier label consacré aux fonds verts a été créé en 2013 par Novethic et sélectionne des sociétés :

 Dont au moins 20% du chiffre d’affaires est issu d’activités environnementales ;

Dont les projets ont un impact bénéfique pour l’environnement.

De plus, ces fonds s’engagent à fournir régulièrement des informations sur la composition de leur portefeuille. En effet, en investissant dans un fonds d’investissement, vous investissez en même temps dans plusieurs entreprises, ce qui contribue à une stratégie de diversification de vos placements.

Par ailleurs, il s’agit d’un avantage majeur des fonds d’investissement. En revanche, faites très attention à choisir un fonds de qualité, réalisant ainsi une bonne sélection des entreprises et des institutions dans lesquelles il investit.

Les obligations vertes (encore appelées « green bonds »)

Une autre option : les obligations vertes. Créées il y a de cela une dizaine d’années, elles sont émises par des acteurs publics ou de grandes entreprises du secteur énergiques ou de la construction. Leur but est simple : financer la transition énergique et d’autres projets ayant un effet positif sur l’environnement (énergies renouvelables, réduction des émissions de CO2, etc.).

Malgré le ralentissement du marché des « greens bonds » début 2019 (en baisse de 23% au troisième trimestre), la demande des investisseurs reste forte. En outre, le marché a d’ailleurs quadruplé depuis 2015 (passant de 42 à 160 milliards de dollars en 2018) selon la Climate Bonds Initiative.

Si ces obligations ne sont pas destinées directement aux particuliers, vous pouvez néanmoins.

Les ETF éco-responsables

Également appelés « trackers », les EFT sont des fonds d’investissement dont les performances répliquent celles d’un indice donné. Certains se spécialisent dans certains secteurs comme les investissements écologiques. Ce genre de placement vous permet donc de répliquer les performances d’un panier d’entreprises de ce secteur, sans toutefois devoir investir directement dans chacune.

Vous bénéficiez ainsi d’une bonne diversification. Un autre avantage notoire : comme le fonds n’a nullement besoin d’effectuer une analyse stratégique avant d’investir vu qu’il n’essaye pas de battre le marché, les frais sont moins élevés qu’avec un fonds d’investissement traditionnel. Pour en savoir plus sur le fonctionnement des trackers, découvrez le guide des ETF.

Le financement participatif

Le financement participatif est un outil spécialement indiqué dans le cas où vous souhaitez réaliser un investissement écologique. Ce mode de financement vous permet d’investir dans des projets liés à la transition énergétique, tout en percevant des intérêts. Ainsi, vous pouvez être acteur du changement tout en faisant fructifier votre épargne.

Il existe plusieurs projets d’énergies renouvelables, plus précisément des projets de financement de centrales solaires. Ainsi, vous investissez dans ces projets pour une durée de 4 ans en moyenne, avec un taux d’intérêt brut annuel moyen compris entre 4,5% et 5,5%. Quant à lui, le niveau de risque est assez maitrisé.

Même si le capital n’est pas garanti avec ce placement, les projets présentés sont généralement déjà lauréats d’appels d’offres publics pour la transition énergétique. Il s’agit donc d’une option d’investissement écologique intéressante pour faire fructifier votre épargne tout en ayant un impact positif, le tout sans payer de frais sur votre investissement.

Des solutions d’épargne écologiques et innovantes

Certaines jeunes entreprises innovantes se penchent sur le sujet de l’investissement écologique afin de trouver de nouvelles solutions. C’est le cas de la startup Greengot : une jeune entreprise qui a pour but de crées une néo-banque éco-responsable. Ainsi, votre compte courant sera alors totalement décarboné et vos économies ne financeront plus les activités liées aux énergies fossiles.

Pendant que d’autres banques réalisent déjà des efforts conséquents sur le plan de la responsabilité environnementale, il s’agit ici de la première néo-banque à accorder une priorité à son empreinte environnementale. Toujours en cours de développement, Greengot devrait faire ses premiers pas au cours des prochains mois.

Des labels pour y voir plus clair

Pour vous aider dans votre démarche d’investissement écologique, certains labels ont été mis en place. C’est le cas du label ISR (Investissement socialement Responsable) qui inclut des critères de durabilité, environnementaux ou encore sociaux et qui regroupent les différents fonds d’investissement socialement responsables. Par ailleurs, l’État a créé ce label après la COP21. Notez qu’il ne s’agit pas du seul label de ce type.

En effet, il existe une multitude comme le label Greenfin, lancé par le Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. Ces labels s’appliquent aux sociétés d’investissement qui « fabriquent » des placements et non aux entreprises dans lesquelles les sociétés de gestion investissent. En revanche, comme ces labels ne concernent que des fonds d’investissement, ils ne représentent pas l’intégralité de l’offre d’investissement écologique.

En savoir plus :

Babyloan impact est de retour pour donner du sens à votre épargne

Comment donner du sens à son argent ?