Focus sur un futur concurrent Kiss Kiss Bank Bank ?

Bonjour,

La plateforme de financement participatif dédiée jusqu'alors à la musique s'ouvre au jeu video, à la presse écrite,  au documentaire et à la musique live.

Celle qui a pour ambition de s'élargir encore (notamment à l'art contemporain et à la photographie... ) et de devenir la première plateforme européenne de financement participatif vient d'évoluer en se positionnant non plus comme un label participatif s'appuyant sur des internautes coproducteurs, mais sur le modèle d'une plateforme d'intermédiation permettant aux artistes de financer leurs projets en réseaux. Ainsi et c’est là la principale évolution (et la première source de critiques), je  cite « La rétribution des internautes investisseurs devient optionnelle. », comme compensation les internautes auront des bonus ou comme moi je l’appelle des contreparties en nature selon leur investissement…

(quand je vous dis qu’ils essayent de nous concurrencer !!!)

Un changement de philosophie et de modèle économique qui sent un peu la stratégie marketing et la volonté de se démarquer des labels participatifs qui battent de l'aile, mis à part bien sûr MyMajorcompany.com

Le problème n’est pas tant qu’il se positionne comme un concurrent ( enfin un petit peu quand même..), mais qu’il risque de galvauder un vrai mouvement, qui peut apporter un nouveau souffle à la création et devenir une vraie alternative en difficulté en se basant sur de vraies relations humaines comme peut le faire Kiskstarter aux Etats-Unis ou récemment Babeldoor en France.

Je m’explique…

Bâtir de vraies relations artistes mécènes, une vraie stratégie gagnant-gagnant, ne peut être uniquement une stratégie de communication ou de marketing.

Comme vous le savez, si vous lisez ce blog régulièrement, je crois fondamentalement au financement participatif et la possibilité qu’offre Internet de démultiplier l’initiative individuelle et de dépasser la simple relation économique, pour autant il ne suffit pas de proposer « si vous misez 5000 €, l’artiste viendra jouer chez vous  jouer toute la nuit». ( Et pour 100 € il fait quoi en plus ????).

On ne peut pas selon moi se positionner comme une plateforme de production

Avec  un intéressement financier légitime en tant que coproducteur et une plateforme d’intermédiation entre artistes et amateurs d’art prêts à s’engager dans une démarche de mécénat, en leur proposant des « bonus » (?),  sous peine de décrédibiliser cette dernière démarche.

On ne peut pas sous couvert de vouloir faire émerger plus de projets artistiques et de responsabiliser l’artiste en l’invitant à fixer lui-même s’il y a lieu d’y avoir une rétribution ou pas, de prendre une nouvelle fois l’internaute pour une vache à lait…

La confiance des internautes en ce système de financement est fragile, est-ce que (par exemple 20 € pour un album en mp3, est-ce vraiment intéressant, à  vous me dire ?)

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*