Le Crowdfunding révolutionnera-t-il le financement du sport ?

De grandes disparités entre les sports

Même si les évènements hyper médiatiques comme la coupe du monde ou les Jeux olympiques ont des budgets de fonctionnement quasi pharaoniques. Le budget de la Coupe du Monde 2018 en Russie continue de fluctuer, il est monté à 10 milliards d’euros en octobre dernier et même si pour le football et tout particulièrement pour les équipes nationales et professionnelles, les mannes financières provenant du sponsoring et des droits de télévision sont toujours très élevés, permettant de continuer de se faire quelques petites folies au mercato. Les athlètes de haut niveau dans d’autres disciplines sont loin d’être logés à la même enseigne. Le manque de financement structurel et ponctuel est criant dans de nombreuses disciplines moins médiatiques. L’image du sportif surpayé nous incite à penser qu’il est aujourd’hui aisé d’être un athlète de haut niveau et d’autofinancer sa carrière, ce stéréotype véhiculé notamment par les footballeurs bling-bling est loin d’être la réalité.

Le crowdfunding révolutionne déjà le sponsoring

Souvenez-vous du perchiste Romain Mesnil  (vice-champion du monde de saut à la perche) qui, après avoir couru nu dans les rues de Paris (perche en main) afin d’attirer l’attention des sponsors, l’image ayant fait le tour du monde, s’était vu offrir un parrainage par la société (OVH).

Aujourd’hui, si vous êtes sportif de haut niveau et que vous n’arrivez pas à trouver un sponsor, vous pouvez solliciter la foule et pas forcer d’attraper froid en courant nu...

Que cela soit en France ou en Belgique émergent des plateformes mêlant souvent crowdfunding et sponsoring pour aider les sportifs à s’entrainer et à lancer leur carrière. Les internautes aiment les héros et les exploits sportifs sont généralement admirés par la planète entière. Il est logique de constater une explosion du crowdfunding sportif.

 

En France, Fosburit ou Sponsoriseme propose une vraie offre autour du sport.

Lancée publiquement en septembre 2014, la plateforme a déjà permis le financement de 600 projets et mobilisé plus de 40 000 contributeurs pour un montant collecté total de 2 000 000 €. FOSBURIT affiche un taux record de réussite des campagnes présentées (90 %) et ambitionne d’atteindre 3 millions d’euros de collecte d’ici fin 2016.

Avec plus de 90% de réussite, Fosburit est la 1ère plateforme de financement de projets sportifs.

Sponsorise.me

Lancée en 2013, la plateforme s’est donnée pour mission de permettre aux porteurs de projets sportifs de trouver des financements auprès de particuliers, d'associations, d'entreprises, d'organismes publics et même auprès des marques. Ils ont pour ambition de développer un sponsoring d’un genre nouveau : partagé et collaboratif.

 

Générer un revenu sur Sponsorise.Me est possible de plusieurs manières :

  • Décrocher le soutien d’une marque
  • Recevoir des dons de la part de vos supporters
  • Vendre des articles ou expériences (un cours de sport, une place pour votre match...)
  • Bénéficier des actions de vos supporters (partages sur les réseaux sociaux, bouche à oreille…)

 

Ladji Doucouré, champion du monde du 110m haies en 2005, a fait appel aux internautes pour sponsoriser sa préparation en vue de la qualification pour les jeux olympiques 2016.

En Belgique

Morgane Vouche et Jérôme Truyens, deux athlètes belges de haut niveau, membres des équipes nationales féminine et masculine de hockey sur gazon, ont lancé leur propre plateforme de crowdfunding, Rising Track pour répondre au manque de financements structurels et ponctuels. La plateforme est ouverte tant aux amateurs qu’aux professionnels. La somme récolté est versée qu’elle que soit le montant atteint. Ils ont reçu le soutien notamment du grand champion Eddy Merckx et de Kim Gevaert. Par son caractère communautaire, global et participatif, RisingTrack permettra la découverte de sportifs, de nouveaux sports, de projets, de supporters. Le soutien financier à un sportif est un des rouages principaux de la progression et de la réussite d’une carrière. Grâce à RisingTrack, le potentiel d’entraînement augmentera qualitativement et quantitativement. Cette nouvelle source de financement alternative contribuera à aider les fédérations et autres structures officielles.

Le crowdfunding pour aider les clubs amateurs

Le crowdfunding peut venir aider le football amateur à combler des budgets ou à financer des projets particuliers que les subventions ou les adhésions ne permettent pas de prendre en charge. Il est aussi une source de communication et une éventuelle plateforme d’échange pour le club. L’Excelsior Cuvry est un club de 58 membres qui représente un village de 700 habitants dans la région messine. Le développement de ce projet peut avoir pour conséquence la mobilisation des habitants et permettre de créer une réelle solidarité entre chacun.

Créé il y a trois ans, l’Excelsior Cuvry, né grâce à la fusion du FC Cuvry et du Verny-Louvigny, évolue dans le district de Moselle. Avec ce projet “But en Or”, Tatane multiplie les initiatives pour un football authentique. Parmi leurs actions, on peut compter la création d’un club à Lima (Pérou), l’Excelsior Surco.

D’ailleurs, si vous n’êtes pas spécifiquement sportif mais que votre projet tourne autour du monde du sport, vous pouvez aussi vous demander à la foule de vous aider. Pour financer un documentaire ou un livre sur le sport par exemple…

En réalité le crowdfunding sportif concerne tous les projets à dominante sportive.

En France, le crowdfunding sportif n’apporte tout de même pas les fonds nécessaires pour espérer d’y voir une solution à long terme, aux structures sportives, comme peut le faire le sponsoring. Et même si des projets sont financés avec succès grâce à de grandes sommes récoltées, ces sommes restent dérisoires en comparaison à ce dont un club ou une structure a besoin pour se financer. Ceci dit hors de France, le F.C Barcelona peut compter sur 340 millions de supporters, les Wasp, célèbre équipe anglaise de rugby, ont réussi à lever plus de 45 millions d’euros auprès de leurs supporters ! On n’a pas fini d’entendre parler du crowdfunding et du sport et des belles réalisations que permettent de faire appel à la foule.

 

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*