Catégories
Actualité conseils d'expert

Investir dans l’immobilier : Différence entre une SCPI et le crowdfunding

Pour investir dans l’immobilier, il n’est pas nécessaire d’être propriétaire d’un logement et de louer. Ils existent aujourd’hui deux opportunités d’investissement, investir dans l’immobilier grâce au crowdfunding ou acheter des parts de scpi . nous allons détailler ensemble les avantages et les inconvénients de ces deux familles d’investissements.

L'investissement demande réflexion et d'être bien informé

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, communément appelées SCPI, existent réellement depuis 1970 et permettent aux investisseurs de réaliser un investissement en immobilier locatif, sans avoir à acheter des biens immobiliers.

Comment font-elles ? C’est assez simple. Une SCPI achète un parc immobilier — bureaux, locaux, commerces et autres propriétés similaires — et les loue à des locataires. Les investisseurs achètent des parts de la SCPI. Les loyers perçus par la société de gestion sont reversés aux investisseurs sous forme de dividendes.

Investir dans les SCPI

De nombreuses SCPI sont cotées en bourse. Cela offre une énorme liquidité aux investisseurs individuels qui peuvent vouloir conserver la possibilité d’acheter ou de vendre des actions à tout moment. Cela signifie également que l’investisseur moyen peut acheter pour aussi peu une ou deux actions d’une SCPI. Cela rend l’apport initial en capital beaucoup plus faible que ce que l’on pourrait attendre d’un investissement direct dans l’immobilier.

Les SCPI cotées sur les principales places boursières peuvent être achetées directement. Les actions des SCPI peuvent également être achetées par l’intermédiaire d’un fonds négocié en bourse (FNB).

Le crowdfunding immobilier

Le crowdfunding immobilier est un processus qui permet de construire ou d’acquérir un bien immobilier via une plateforme en ligne.

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Le crowdfunding ou le financement participatif n’est pas un nouveau concept. Cependant, il a pris de l’ampleur avec l’essor des médias sociaux. Ce terme fait référence à la collecte de fonds auprès d’un grand nombre de personnes afin de financer le projet, l’idée, l’entreprise ou l’organisation à but non lucratif d’une personne. Cela permet aux gens d’atteindre un nouveau groupe d’investisseurs potentiels autres que les personnes habituelles comme la famille, les amis et les investisseurs en capital de risque.

Comment fonctionne le crowdfunding immobilier ?

 

Le crowdfunding offre de nouvelles possibilités aux personnes qui souhaitent créer leur propre entreprise ou monter leur projet, mais qui n’ont pas les ressources nécessaires pour le faire.

Ces personnes ne disposent pas forcément de la meilleure cote de crédit, ce qui les empêche automatiquement d’obtenir un prêt par les moyens classiques. Il existe de nombreux sites qu’une personne peut utiliser pour lever des fonds. Ces sites de crowdfunding constituent un excellent moyen pour une personne de trouver les investisseurs dont elle a besoin, sans avoir à s’adresser aux organismes de crédit.

Le crowdfunding immobilier fonctionne de manière similaire. Si quelqu’un souhaite investir dans l’immobilier, mais ne veut pas être propriétaire d’un logement et le louer, il peut investir dans l’immobilier via une société de crowdfunding. Ses levées de fonds peuvent être pour des projets de construction ou de rénovation immobilière. Une partie des bénéfices destinés à la société immobilière — bénéfices provenant des revenus locatifs ou de la revente de la propriété — sont renversés à l’investisseur. Le rendement perçu par l’investisseur est défini au début du projet et sur une courte durée.

Quelle différence entre ces deux types d’investissement ?

Ces deux types d’investissements présentent quelques similitudes. Par exemple, tous deux permettent aux investisseurs de diversifier efficacement leurs portefeuilles en obtenant un rendement de leurs investissements dans l’immobilier sans passer par l’achat d’un bien.

Cependant, il existe des différences entre les SCPI et le crowdfunding immobilier. Les principales différences entre les SCPI et le crowdfunding immobilier se résument au rendement, à la durée d’investissement, aux frais, à l’investissement minimal et au risque.

Les différences peuvent être résumées ainsi :

SCPI

Crowdfunding immobilier

– Investissement indirect par l’achat de parts de société et perception de dividendes.

– Investissement direct par le financement de la rénovation ou de la construction d’un bien.

– Rendement souvent proche de 4 à 5 % brut par an.

– Rendement prédéfini qui peut aller jusqu’à 10 ou 12 % par an.

– Investissement de long terme

– Investissement de court ou moyen terme

– Frais d’entrée ou de sortie autour de 10 % de la somme investie.

– Frais prélevés uniquement à l’entrée (entre 0 et 3 %).

– Ticket d’entrée minimal de l’ordre de 500 ou 1 000 euros

– Ticket d’entrée minimal autour de 100 euros

– Risque de perte de capital en cas de crise immobilière. (++)

– Risque de perte de capital si la société à l’origine du projet fait faillite. (+++)

 En résumé

L’immobilier a toujours été le moyen privilégié d’investir dans un actif physique stable. Cependant, cette option n’était réservée qu’aux personnes riches ou à celles qui avaient déjà accumulé un patrimoine important. Les SCPI constituaient un moyen de démocratiser l’investissement dans l’immobilier. Aujourd’hui, le crowdfunding immobilier fait la même chose. Même s’il n’est pas strictement identique à une SCPI, le crowdfunding immobilier est une option plus moderne et plus complète, permettant plus de transparence, de contrôle et de rendements potentiels.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *