Comment savoir où investir ? Equity crowdfunding

[

Pour les comprendre, il faut comprendre les différents types d’investissements et à quels niveaux ils interviennent.

Le crowdlending (de l’anglais crowd : la foule et lending : prêt), également appelé peer-to-peer lending, désigne toute activité de crédit participatif. Il repose sur la participation d’un grand nombre de personnes au financement de projet d’entreprises, ou de particuliers par le prêt avec ou sans intérêt.

Différences fondamentales entre l’investissement direct et le crowdlending

Frédéric Levy-Morelle, CEO de la plateforme de crowdlending Look&Fin explique : « Dans le crowdlending, sur base de titres de créances, les investisseurs bénéficieront d’un rendement régulier lié à un intérêt fixé au départ et recevront le remboursement de leur capital à l’échéance du prêt. La sélection des entreprises et l’analyse du risque se font sur des éléments tangibles puisque les sociétés sur notre plateforme doivent déjà avoir trois exercices comptables derrière elles ».

L’investissement en capital, Equity ou encore,  crowdinvesting permet à des particuliers de devenir actionnaires d’une entreprise.

En achetant des parts dans une société, via les plateformes, ils apportent les fonds nécessaires pour son lancement. La rémunération de ces investisseurs dépend des bénéfices réalisés par cette nouvelle société et des dividendes qui en découlent. Ce modèle est particulièrement adapté au lancement de start-ups.

Plus value :

Il propose aux internautes de devenir actionnaire, de s’impliquer directement tant par l’argent injecté que par la mise à profit de leur expertise, leur expérience et leur réseau. Les entreprises sont sélectionnées en amont et les particuliers investisseurs se rassemblent pour former une holding et essayer ensuite de parler d’une seule voix.

Choisissez les bonnes plateformes : là encore la diversification est de mise.

Sélectionnez vos projets non pas sur une plateforme mais plusieurs. Et profitez de l’expertise et des atouts de telle ou telle plateforme pour vos investissements. Ainsi Anaxago et Wiseed sont les leaders en immobilier, peut-être serait-il judicieux de choisir un ou 2 projets de crowdfunding immobilier via ces plateformes ?

Pour en savoir plus sur le parcours de financement

Le crowdequity ou financement participatif en investissement direct, contrairement au marché boursier, privilégie des rapports ouverts et privilégiés entre le chef d’entreprise et les investisseurs. Si le dirigeant possède une solide expérience dans la branche dans laquelle il souhaite investir et qu’il est entouré d’une équipe aux compétences adaptées, les chances de succès deviennent importantes.

Analyser le marché

Deuxième étape : comprendre l’offre de l’entreprise et sa clientèle. Posez les bonnes questions : combien d’acheteurs potentiels existent-ils ? Qui sont les concurrents ? Le marché est-il encore récent ou déjà trop saturé pour le produit vendu ?

Investir – Savoir à quoi sert son argent

Vous êtes prêt à accompagner une société en investissant votre argent ? Avant de franchir le pas, demandez-vous à quoi serviront les fonds investis dans l’entreprise. Plus ils auront un impact positif sur le chiffre d’affaires, plus vite la société atteindra son seuil de rentabilité.

Comment récupérer sa mise

Vous n’êtes pas encore entré au capital de la société, vous n’avez pas encore investi, mais il faut déjà se poser la question. En général, dans un horizon de cinq à sept ans après l’achat de vos actions, vous pouvez les revendre à l’entrepreneur, à un autre actionnaire de l’entreprise ou encore à un repreneur (fonds d’investissement, industriel ou grand groupe).

Pour en savoir plus et bien investir, je vous conseille le livre de Fabien Raynaud. 

#INTERVIEW – Startup : J’y vais, J’y vais pas / Le guide du parfait Business Angel

Panorama des acteurs sur le marché.

1 Anaxago

Date de création : 2012
Taux de commission : 5 % + frais de gestion annuels 5.000 euros

L’une des plates-formes à la plus forte notoriété, qui attire beaucoup de dossiers. Ne sont retenus que les projets à très haut potentiel de croissance. Dans la moitié des cas, l’opération (minimum 250.000 euros) s’inscrit dans un tour de table où s’invitent d’autres investisseurs.

2 – Raizers

Date de création : 2014

Nouvelle venue, la plate-forme franco-suisse présente des projets à des investisseurs des deux côtés des Alpes. Elle examine des dossiers à partir de 50.000 euros dans tous les secteurs, avec une préférence pour le B to C. Pas de holding intermédiaire, les investisseurs prennent des parts directement dans les entreprises.

3 – Wiseed

Date de création : 2008

Pionnière, son point fort est de réunir une vaste communauté de 59.000 investisseurs particuliers. Parmi les 103 projets financés depuis sa création, une majorité de start-up dans la santé, la biotech, la cleantech et le développement durable. Opérations à partir de 100.000 euros.

4- Sowefund

Date de création : 2014

Elle vise des entreprises innovantes de moins de sept ans ayant déjà l’appui de fonds d’entrepreneurs ou de réseaux de business angels. Les projets de B to C sont privilégiés. Levée de fonds minimum : 150.000 euros. Présidée par Georges Viglietti, l’ancien dirigeant du réseau Paris Business Angels