Le crowdfunding continue sa progression en France

Avec plus de 100 % de progression entre 2015 et 2016, la finance alternative confirme.

Le crowdfunding n’est plus une utopie. Il est devenu une alternative concrète et viable pour financer des projets. Aujourd’hui, les internautes s’engagent de manière « sonnante et trébuchante » sur les projets qui touchent leur cœur et de plus en plus leur portefeuille.

En 2016, la finance alternative confirme s’inscrire durablement dans le paysage du financement en France, avec une très nette croissance entre 2015 et 2016 : en 2015, 297 Millions € de fonds étaient collectés ; en 2016, le montant atteint 629 Millions €. « Cette très forte croissance est notamment due à la création de nouveaux projets et de nouvelles plateformes, ainsi qu’à une hybridation de plus en plus prégnante des modèles. », explique, Nicolas Lesur, Président de Financement Participatif France.

Dans ce paysage français de la finance alternative, la place du crowdfunding est confirmée, avec +40 % de fonds collectés. Toutes les typologies progressent : +37 % pour le don, +46 % pour le prêt et +36 % pour l’investissement.

Le crowdfunding : un mode de financement de plus en plus ancré et populaire.

Le nombre de financeurs de projets continue sa progression : ils sont désormais 2,6 millions en 2016 contre 2,3 millions en 2015. « Ce mode de financement est de plus en plus populaire chez les Français. Le crowdfunding permet de faire une collecte active, transparente et amusante, alors à vous de jouer

Le prêt reste plébiscité

L’âge moyen des financeurs du crowdfunding, très inférieur à celui des financeurs traditionnel

« Dans l’ensemble, l’âge moyen demeure très inférieur à celui des financeurs de produits financiers traditionnels : accessibles, 100 % digitaux, ces projets parlent aux générations les plus jeunes qui ont grandi avec Internet. » explique Mikaël Ptachek, Senior Manager KPMG, spécialiste Fintech.

 

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*