La tendance de 2017 se poursuit lors du premier semestre 2018

On voit le renforcement de la finance participative en France, il y a un véritable ancrage dans l'économie réelle

Finance alternative en France :

La tendance de 2017 se poursuit lors du premier semestre 2018, avec une augmentation de 59% des volumes collectés par les acteurs de la finance alternative. Croissance qui concerne en premier lieu les fonds de prêt en ligne dédiés aux entreprises avec une hausse de 150%, puis les cagnottes (+55%).

La courbe de croissance des volumes collectés par les acteurs de la finance participative est en léger déclin : +36% contre +44% fin 2017. Celui-ci concerne principalement l’investissement en capital dont les volumes de collecte ont baissé de 50% par rapport au 1er semestre de l’année précédente. Cette diminution fait notamment écho au contexte fiscal incertain de ces derniers mois : d’une part, la suppression de l’ISF ne semble pas confirmer les prévisions du gouvernement qui espérait une réaffectation de l’épargne des Français vers le financement de l’économie réelle ; d’autre part, le coup le pouce fiscal annoncé début 2018 qui devait faire passer la réduction d’impôt de 18% à 25% dans le cadre de l’IR-PME (dit « Madelin ») n’a toujours pas été concrétisé, mettant les investisseurs potentiels dans une situation d’imprévisibilité et d’attente.

BAROMÈTRE DU CROWDFUNDING 1ER SEMESTRE 2018

 

 

Côté don, la croissance modérée (26%) se poursuit, de même que pour le prêt (rémunéré ou non, obligations et minibons compris) dont les volumes au 1er semestre ont atteint 139 millions d’euros, et représente 67% des volumes collectés en crowdfunding.

Le nombre de contributeurs en crowdfunding ne cesse de s’accroître, au semestre dernier, ils sont près de 900 000 à avoir contribué au financement du secteur économique à hauteur de 166 millions d’euros, du secteur culturel à hauteur de 25 millions d’euros et du secteur social à hauteur de 18 millions d’euros.

Méthodologie :
— Sont considérées comme plateformes de crowdfunding, les sites Internet permettant à un ensemble de financeurs de choisir de financer directement et de manière transparente et traçable des projets identifiés. Ils sont immatriculés comme Intermédiaire en financement participatif, comme Conseiller en investissements participatifs ou comme Prestataire de services d’investissement.
* Crowdfunding ou financement participatif : outil de collecte de fonds opéré via une plateforme internet permettant à un ensemble de contributeurs de choisir collectivement de financer directement et de manière traçable des projets identifiés. (Source : FPF)

Le baromètre 2017 du crowdfunding réalisé par l'association financement participatif France En collaboration avec KPMG

Télécharger au format PDF le baromètre 2018

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*