Catégories
Actualité conseils d'expert

Astuces / arnaques financières : comment les reconnaitre ?

Chaque jour, de nombreuses personnes sont victimes d’escrocs. Elles perdent de l’argent et se retrouvent en grande difficulté financière. Personne n’est malheureusement à l’abri d’une arnaque. Quel que soit votre âge, votre profession, votre niveau de connaissance en matière financière, le montant de votre épargne, les fraudeurs ciblent tout le monde. Voulez-vous en savoir plus sur les arnaques ? Voulez-vous apprendre à les reconnaitre ? On vous explique tout dans cet article.

Une arnaque financière : qu’est-ce que c’est ?

Le but d’un escroc est simple : obtenir de votre part, par tromperie, un bien, un service ou de l’argent. Les services de l’État tels que la Police, la Gendarmerie, ainsi que les autorités de contrôle (ACPR, AMF), et de nombreuses associations mettent à votre disposition des informations pratiques pour vous aider à ne pas tomber dans leur piège.

Comment fonctionnent-ils ?

Il existe plusieurs cas d’escroqueries. Que ce soit sur internet ou ailleurs, des techniques sophistiquées telles que l’appel de faux conseillers, les e-mails et bannières sur des sites internet ou réseaux sociaux faisant la promotion d’offres exceptionnelles sont utilisées. Pour ne pas être victime d’une arnaque, il faudra alors apprendre à reconnaitre les offres suspectes et découvrir les différentes techniques utilisées par ces escrocs.

Comment identifier les arnaques ?

Tout d’abord, certaines pratiques peuvent vous mettre sur la piste d’une arnaque. Il s’agit :

  • D’un crédit facile
  • D’un rendement trop élevé
  • D’une offre réservée à quelques initiés
  • D’une offre trop alléchante.

Dans le cas où l’on vous propose le placement idéal et à forte rentabilité, méfiez-vous !

En outre, vous pouvez recevoir un mail, un SMS, voire un appel téléphonique dont l’objectif est de récupérer vos données personnelles à savoir vos mots de passe, vos identifiants bancaires ou encore les données de votre carte bancaire. Lors de ces demandes non sollicitées, l’arnaqueur peut d’ailleurs se faire passer pour une administration (impôts, CAF, etc.), votre banque, un prestataire de livraison à domicile, un site marchand, etc.

Par ailleurs, le comportement insistant de votre interlocuteur peut être un indice, mais pas seulement. Les arnaqueurs utilisent plusieurs techniques pour vous mettre en confiance et détourner votre attention. De plus, les victimes rapportent que les individus qui les ont escroqués se présentent comme des experts en la matière et tiennent un discours tellement séduisant et leur présentent des sites internet attrayants.

À quels types d’arnaques pouvez-vous être exposé ?

De faux investissements dans de nouveaux secteurs, des promesses de gains irréalistes, de faux conseillers financiers, les escrocs débordent de créativité pour tenter de récupérer vos économies. En vous laissant séduire par le chant des sirènes, vous courez ainsi le risque de perdre toute votre mise, car il y a de fortes possibilités que votre argent soit investi sur des supports périlleux, voire même inexistants.

Les arnaques les plus fréquentes peuvent concerner :

Les conseils en investissement sur le marché de gré à gré

Une entreprise vous propose d’investir dans un titre américain (ou chinois ou suisse) qui devrait prochainement monter grâce à l’annonce d’une bonne nouvelle. Grâce à l’argent des particuliers démarchés, le cours monte et les faux investisseurs revendent leurs titres. Ainsi, vos actions redescendent au cours précédent, voire inférieur.

Les placements dits « atypiques »

Pierre et métaux précieux, parkings, vins, cryptomonnaie…placer son argent dans des biens concrets peut paraitre rassurant, et les propositions sont bien légales. Mais, il est important de faire preuve de prudence, car de mauvaises pratiques ont été constatées : minoration des risques de pertes, présentation d’un rendement élevé, parfois irréaliste.

L’usurpation d’identité

Pour inspirer confiance, les arnaqueurs ne reculent devant rien et n’hésitent pas à reproduire les sites internet, le logo ou encore les contrats de produits d’investissement d’intermédiaires reconnus sur la place financière. Ensuite, les clients sont contactés en leur proposant des placements aux taux de rendement très attractifs et incités à investir très vite, en leur montrant que ce placement est à saisir très rapidement.

Des propositions non sollicitées

Les arnaqueurs sont toujours à la recherche de victimes potentielles et sont donc présents là où ils vont trouver les cibles les plus nombreuses. Auparavant, les escrocs agissaient essentiellement par démarchage téléphonique. Maintenant, ils sont également très actifs sur l’internet et les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, les escroqueries sont courantes, mais les techniques et les accroches utilisées par les fraudeurs peuvent varier : rendement important, argent facile, tuyaux en or, célébrité engagée, etc. Si vous réalisez que vous avez été victime au moins une seule fois de ce genre d’arnaque, sachez comment réagir et ayez les bons réflexes.

Comment éviter ces arnaques ?

Pour les éviter, ne communiquez jamais vos données personnelles (e-mails, téléphone, pièces d’identité, etc.) à des sites dont vous n’êtes pas certain de la fiabilité ou en remplissant des formulaires sur internet après avoir cliqué sur une bannière publicitaire. N’investissez jamais dans un produit que vous ne comprenez pas.

Avant d’investir, rappelez-vous aussi que :

 Les produits atypiques ne peuvent pas garantir de rendement et leur revente est très souvent difficile

 Il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé et le placement miracle n’existe pas

 Il ne faut jamais signer dans la précipitation, car un produit réservé à quelques privilégiés est souvent une arnaque.

Plusieurs sites internet sont créés chaque jour avec pour seul objectif de vous escroquer. Si vous en êtes victime, la seule solution est de porter plainte. Au regard de la forte croissance de ce type escroquerie, l’Autorité des Marchés financiers (AMF) a mis en place un guide d’explication des procédures à effectuer.

« AMF »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.