Comment attirer les investisseurs

Prise de participation au capital

Pour les comprendre, il faut comprendre les différents types d’investissements et à quels niveaux ils interviennent. Comprend quelle est la la personne qui a le lead et le pouvoir de décision.

Comprendre les investisseurs - Jean de la Rochebrochars, Partner chez Kima Ventures

Pour réussir son parcours de financement, il faut maîtriser les différents dispositifs à activer au bon moment… et bien les articuler. Le tout en augmentant ses fonds propres sans diluer son capital trop vite !

Commencez par mobiliser les aides institutionnelles et votre entourage, afin de gagner en crédibilité auprès des banques et des investisseurs qualifiés.

Voici un parcours idéal, en image :

Définition

L’investissement en capital, Equity ou encore,  crowdinvesting permet à des particuliers de devenir actionnaires d’une entreprise. En achetant des parts dans une société, via les plateformes, ils apportent les fonds nécessaires pour son lancement. La rémunération de ces investisseurs dépend des bénéfices réalisés par cette nouvelle société et des dividendes qui en découlent. Ce modèle est particulièrement adapté au lancement de start-ups.

Plus value :

Il propose aux internautes de devenir actionnaire, de s’impliquer directement tant par l’argent injecté que par la mise à profit de leur expertise, leur expérience et leur réseau. Les entreprises sont sélectionnées en amont et les particuliers investisseurs se rassemblent pour former une holding et essayer ensuite de parler d’une seule voix.

 

Abécédaire pour comprendre les termes clefs

Panorama des plateformes d'investissement

 

1 Anaxago

Date de création : 2012
Taux de commission : 5 % + frais de gestion annuels 5.000 euros

 

L'une des plates-formes à la plus forte notoriété, qui attire beaucoup de dossiers. Ne sont retenus que les projets à très haut potentiel de croissance. Dans la moitié des cas, l'opération (minimum 250.000 euros) s'inscrit dans un tour de table où s'invitent d'autres investisseurs.

 

2 - Raizers

Date de création : 2014

 

Nouvelle venue, la plate-forme franco-suisse présente des projets à des investisseurs des deux côtés des Alpes. Elle examine des dossiers à partir de 50.000 euros dans tous les secteurs, avec une préférence pour le B to C. Pas de holding intermédiaire, les investisseurs prennent des parts directement dans les entreprises.

3 - Wiseed

Date de création : 2008

Pionnière, son point fort est de réunir une vaste communauté de 59.000 investisseurs particuliers. Parmi les 103 projets financés depuis sa création, une majorité de start-up dans la santé, la biotech, la cleantech et le développement durable. Opérations à partir de 100.000 euros.

 

4 - Smartangels

Date de création : 2012

Taux de commission : entre 1 et 5,8 %

Elle ne propose pas de holding intermédiaire regroupant les investisseurs. Le particulier investit directement dans l'entreprise de son choix. Ce qui permet à SmartAngels de pratiquer un taux de commission plus bas que la moyenne.

 

5 - Sowefund

Date de création : 2014

Elle vise des entreprises innovantes de moins de sept ans ayant déjà l'appui de fonds d'entrepreneurs ou de réseaux de business angels. Les projets de B to C sont privilégiés. Levée de fonds minimum : 150.000 euros. Présidée par Georges Viglietti, l'ancien dirigeant du réseau Paris Business Angels